fbpx

La minute M

L’écoconception web : le futur des sites internet ?

L’écoconception web : le futur des sites internet ?

Web

L’Agence Morgane, Agence de communication basée en Vendée vient de mettre en ligne son nouveau site internet ! Sensible aux impacts de la communication sur l’environnement, nous avons adopté l’écoconception web pour la réalisation de notre nouveau site internet. Mais qu’est-ce que l’éco-conception ou écoconception web ? Est-ce le futur pour les sites internet afin de réduire notre impact environnemental généré par le numérique ?

Sommaire :

Quelques chiffres sur l’impact environnemental du numérique

L’impact environnemental du numérique n’est pas toujours mis en avant et nous avons tendance à le sous-estimer.

Aujourd’hui, il y a 4,1 milliards d’utilisateurs pour 34 milliards d’appareils ce qui fait environ 8 appareils par personne ! Le numérique mondial représente 4% des gaz à effet de serre et il est 5 fois plus gourmand en ressources naturelles que le parc automobile français.

La fabrication des appareils numériques représente 45% de la consommation énergétique de la filière numérique. Pour fabriquer un seul ordinateur, il faut :

  • 240 kg de combustibles fossiles
  • 22 kg de produits chimiques
  • 1,5 tonne d’eau

Le smartphone est aussi polluant et coûteux pour notre environnement :

  • 90% de l’énergie consommée par un smartphone l’est lors de sa fabrication
  • 60 matériaux différents sont nécessaires pour fabriquer un seul smartphone (en moyenne)

Et l’utilisation dans tout ça ? Elle représente 55% de la consommation énergétique de la filière numérique :

  • Une seule recherche sur Google émet 10 g de CO2 ce qui équivaut à environ 10 kg de CO2 par utilisateur par an
  • Envoyer 20 mails par jour pendant un an pollue autant que parcourir 1 000 km en voiture
  • Un utilisateur de YouTube émet 177 tonnes de CO2 chaque année en regardant des vidéos

Comment réduire notre impact environnemental généré par le numérique ?

L’ensemble du secteur du numérique doit s’efforcer de réduire son impact environnemental afin de préserver notre planète.

Voici 5 bonnes pratiques pour réduire notre pollution numérique :

1 – Durée de vie

Si votre appareil est cassé, pensez plutôt à le réparer. Cela allongera sa durée de vie.

2 – Ménage quotidien

Faites régulièrement le ménage dans votre boîte mail. Cela réduira votre empreinte écologique sur internet.

3 – Téléchargement

Il vaut mieux télécharger un contenu vidéo plutôt que le regarder en streaming. Sinon, pensez à visionner la vidéo en basse définition.

4 – 4G et Wi-fi

Privilégier l’utilisation de la Wi-fi à la 4G, surtout lorsque vous regardez des vidéos.

5 – Cloud

Gardez seulement le strict nécessaire sur vos espaces Cloud pour éviter de surcharger les serveurs.

Cela passe également par l’éco-conception web afin d’intégrer les problématiques environnementales dès le début de la conception du site internet afin de réduire l’impact environnemental de ce site internet.

Qu’est-ce que l’écoconception web ?

Comme nous avons pu le voir ci-dessus, l’impact environnemental du web est conséquent. Si Internet était un pays, il serait le sixième consommateur d’énergie au monde. C’est pourquoi l’éco-conception web a pour but de rendre le web moins gourmand en ressources et énergie.

L’éco-conception web consiste à optimiser au maximum un site internet pour réduire son impact environnemental. L’éco-conception web est donc une démarche de simplification et d’optimisation afin de garder seulement l’essentiel.

Comment pratiquer l’écoconception web ?

Il existe différentes solutions à mettre en place pour optimiser votre site. Voici quelques bonnes pratiques d’éco-conception web :

  • Choisir un hébergeur vert (Infomaniak, EX2, A2 Hosting…)
  • Réduire le poids des fichiers CSS et Javascripts (minification des fichiers)
  • Éliminer les fonctionnalités inutiles
  • Réduire le nombre d’animations et vidéos
  • Simplifier le design
  • Limiter le nombre de requêtes http
  • Utiliser un système de cache
  • Optimiser le poids des images (Imagify, TinyPNG…)

Il existe de nombreuses bonnes pratiques d’éco-conception qui sont recensées dans un livre nommé « Éco-conception web : les 115 bonnes pratiques ». Vous pouvez également retrouver ces bonnes pratiques d’éco-conception web sur le site du collectif GreenIT.

Quelques outils pour vous aider à pratiquer l’écoconception web

Il existe plusieurs outils gratuits qui permettent de réaliser un audit de votre site internet et qui vous donnent des pistes pour l’optimiser afin de réduire son impact environnemental.

EcoIndex

EcoIndex mesure votre performance environnementale à l’aide d’une note de A à G, l’empreinte environnementale (consommation d’eau et gaz à effet de serre) et l’empreinte technique de votre site (complexité de la page, poids de la page et nombre de requêtes http).

GTmetrix

GTmetrix analyse votre site et vous donne le temps de chargement complet de la page, son poids et le nombre de requêtes http. Il suggère également quelques bonnes pratiques pour améliorer vos performances.

PageSpeed Insights

PageSpeed Insights analyse votre site sur mobile et desktop, il donne un score de performance pour les deux supports et il vous suggère quelques pistes pour améliorer vos performances.

Website Carbon Calculator

Website Carbon Calculator analyse votre site internet et il compare la propreté de votre page web par rapport aux autres pages testées. Il vous donne également le poids de CO2 généré à chaque fois que quelqu’un se connecte sur votre page web avec des éléments de comparaison.

Il existe également des labels et certifications pour prouver que votre site est éco-conçu ou pour compenser l’impact énergétique de votre site internet : Wattimpact, GreenCode label, The green web Foundation, CO2 neutral website, label numérique responsable

L’exemple du nouveau site de l’Agence Morgane Communication

Pour son nouveau site, l’Agence Morgane Communication a utilisé le CMS WordPress avec le thème de base le plus léger du monde : Susty WP. Nous avons réduit au maximum le poids des images sans perte de qualité et nous avons privilégié le format SVG pour les illustrations et les icônes en créant une police d’icônes avec Icomoon.

Nous avons limité le nombre d’animations sur le site et privilégié les animations en CSS plutôt qu’en JavaScript. Le menu burger est également en CSS.

Grâce au plugin WP Rocket, nous avons minifié (réduit) nos fichiers CSS et JavaScript, nous avons mis en place un système de cache et nous avons utilisé le lazy loading (cela consiste à attendre une action du visiteur pour charger certaines portions de la page)

Pour finir, nous avons choisi un hébergement vert : Infomaniak (100% d’énergie renouvelable et émissions de CO2 compensées).

Vignette wattimpact.com
Ecoconception web et Hébergement vert avec The Green web foundation

Voici les résultats obtenus sur les différents outils d’aide à l’écoconception web présentés plus haut dans cet article :

L'éco-conception web aux services de vos performances

l'Ecoconception web pour des performances améliorées

GTmetrix du site écoconçu de l'Agence Morgane

Ecoconception du site internet de l'agence Morgane

Et vous, quel est l’impact environnemental de votre site internet ?

Notre Agence de communication digitale basée en Vendée vous propose un audit gratuit de votre site internet et vous accompagne dans la création, la refonte ou l’optimisation de votre site internet.

N’attendez plus ! Contactez-nous 🚀🍃

 

Sources : Greenpeace, Green IT, Ademe, Archimag

Tous nos articles